Espace de coworking

L’immobilier d’entreprise connaît aujourd’hui des mutations caractérisées notamment par une réduction des surfaces au profit d’une plus grande flexibilité. Les bureaux modernes sont désormais optimisés pour répondre aux besoins du flex office et du télétravail

 

De nouveaux modes de travail qui transforment l’entreprise

Parmi les conséquences de la crise sanitaire, l’accélération de transformations déjà en cours au sein de l’immobilier d’entreprise est une des plus visibles pour les professionnels : la pratique du télétravail déjà mise en œuvre auparavant par certaines entreprises concernait 31% des salariés en décembre 2020, 45% des télétravailleurs recourant désormais à ce mode de travail 100% du temps. Par ailleurs le nombre de jours télétravaillés demeure élevé avec 3,6 jours par semaine en moyenne – contre 1,6 jour fin 2019. L’on conçoit dès lors la volonté qu’ont de nombreuses sociétés de réduire leurs surfaces de bureaux, dans la mesure où les espaces professionnels tendent à être fortement sous utilisés. Or l’immobilier est l’un des principaux postes de dépense des entreprises, qui en privilégiant des espaces moins volumineux peuvent réaliser des économiques significatives. Le télétravail n’est d’ailleurs pas le seul phénomène qui pousse les sociétés à reconsidérer leur empreinte immobilière : l’essor du flex office, souvent plébiscité par les entreprises les plus modernes et leurs collaborateurs contribue fortement à la redéfinition des espaces de bureaux dans le sens d’une flexibilité accrue. L’entreprise devient également un espace de vie, de lien social et d’émulation, offrant aux salariés des environnements de travail performants accompagnés de services dédiés à l’office management

Des espaces de travail plus flexibles et fonctionnels

La recherche de flexibilité qui concerne aussi bien les grandes entreprises que les PME ou startups donne ainsi un rôle central au coworking et aux solutions immobilières « à la carte » ; le coworking « plug and play » permet de répondre aux diverses stratégies d’entreprises grâce à des formules personnalisées – locations à l’heure, à la journée, ou au mois, que ce soit au profit de l’ensemble des salariés ou de quelques-uns seulement. L’immobilier d’entreprise devient ainsi une prestation plutôt qu’un simple poste de dépense parfois lourd, modulable de surcroît en fonction des besoins du moment. Cette flexibilité est également géographique puisque ces espaces de coworking n’imposent aucun engagement qui viendrait circonscrire l’entreprise en un lieu déterminé. Une perspective qui devient également la norme au sein des espaces de travail appartenant à l’entreprise : aux bureaux traditionnels se substituent désormais des environnements de travail hyperconnectés permettant aux collaborateurs de choisir leur poste en fonction des tâches à accomplir à un instant T. Les surfaces sont ainsi plus modestes qu’auparavant, mais aussi et surtout plus fonctionnelles et tournées vers la productivité autant que le bien être : les salles de réunion et bureaux côtoient désormais des lieux de détente, espaces de restaurations chaleureux et même pôles fitness pour les entreprises les plus audacieuses. De nouvelles évolutions allant dans le sens d’une plus grande QVT semblent en outre prévisibles lorsque la sortie de crise sanitaire sera définitive.

Dernières actualités

Label Bâtiment Bas Carbone

Les labels applicables à l’immobilier de bureaux

  Différences entre labels et certifications Les certifications, délivrées par des organismes certificateurs, sont des preuves de performances énergétiques et écologiques faisant appel à des techniques d’évaluation officiellement reconnues. Leur obtention est strictement réglementée par la loi. En revanche, les

Continuer la lecture