Immeuble végétalisé

Encourageant la transition écologique et climatique, Lyon Métropole accorde désormais des aides financières aux immeubles de bureaux  engagées dans une démarche de végétalisation. Une initiative visant entre autres à créer des îlots de fraicheur en zone urbaine

 

Encourager la transition écologique à Lyon Métropole

Le processus de verdissement du centre-ville lyonnais a pris un tournant en décembre 2021, alors que la métropole annonçait la plantation de plusieurs arbres dans une copropriété du troisième arrondissement appartenant à Grand Lyon Habitat. Il s’agit désormais de mettre en avant les enjeux liés à la végétalisation des copropriétés, une ambition qui s’inscrit dans la perspective du « Plan Nature » adopté l’année dernière. Si le verdissement des quartiers d’affaires, zones d’activités et espace publics est enclenché depuis plusieurs années dans la métropole lyonnaise, cette démarche s’avère désormais insuffisante au regard des objectifs de transition écologique et climatique fixés par le gouvernement. Afin de rafraîchir la ville, désimperméabiliser les surfaces urbaines et rééquilibrer le couvert végétal entre l’Ouest du territoire (très végétalisé) et l’Est (trop peu végétalisé), Lyon Métropole étend ainsi désormais ses projets environnementaux aux copropriétés qui représentent environ 70 % des espaces verts, illustrant ainsi en quoi la végétalisation des seuls espaces publics ne suffit plus. La végétalisation des copropriétés peut prendre différents visages :  façades vertes recouvrant les murs extérieurs des bâtiments, ou bien toitures végétalisées qui permettent de limiter le réchauffement urbain en absorbant la chaleur.

Un accompagnement financier au profit des copropriétés

La Métropole lyonnaise a choisi de mettre en place des aides financières à destination des bailleurs sociaux et des copropriétés privées afin de les inciter à entamer une démarche de végétalisation des espaces. Le montant de ces aides varient notamment en fonction de la qualité des arbres plantés :

  • Pour les copropriétés privées : l’aide est comprise entre 30 % et 65 % du coût total incluant études et travaux. L’aide de base de 30 % peut être bonifiée de 20 % si la copropriété est localisée dans l’une des 26 communes déficitaires en couvert végétal. Une bonification supplémentaire de 10 % est accordée lorsque certains arbres et arbustes plantés son labellisés « végétal local » ; enfin une dernière bonification de 5 % peut être accordée lorsque des arbres fruitiers sont plantés au sein de la copropriété
  • Pour les bailleurs sociaux : les aides financières sont moins élevées, bien que l’aide de base soit de 35 %. L’accompagnement financier des bailleurs peut atteindre 50 % du coût total du projet, grâce aux bonifications de 10 % (label « végétal local ») et de 5% (plantation d’arbres fruitiers)

 

Dernières actualités

Label Bâtiment Bas Carbone

Les labels applicables à l’immobilier de bureaux

  Différences entre labels et certifications Les certifications, délivrées par des organismes certificateurs, sont des preuves de performances énergétiques et écologiques faisant appel à des techniques d’évaluation officiellement reconnues. Leur obtention est strictement réglementée par la loi. En revanche, les

Continuer la lecture