You are currently viewing Immobilier d’entreprise : les tendances du marché de l’investissement en 2022
Immobilier chiffres clefs

Recul des investissements : le marché de bureaux en question

Traditionnellement porté par l’immobilier tertiaire, le marché des investissements demeure en recul au premier trimestre 2022 avec 4,7 milliards d’euros engagés – soit une baisse de 12 % par rapport à la même période en 2021. Une chute à relativiser fortement si l’on considère qu’en dépit des effets de la crise sanitaire, les investissements réalisés au T1 2022 sont supérieurs de 15 % à la moyenne décennale. Il est néanmoins évident que l’immobilier de bureaux accuse un net recul avec seulement 2,2 milliards d’euros investis en début d’année 2022 soit une baisse de 45 % sur une année. Une tendance déjà amorcée en 2021, alors que les entreprises commençaient à réduire leur surface de bureaux afin d’éviter une sous-utilisation couteuse sous l’effet des nouveaux modes de travail (télétravail principalement). Ainsi l’immobilier tertiaire ne représente plus que 46 % du total des volumes investis à l’échelle nationale en 2022, contre 74 % au T1 2021. Autre tendance marquante en ce début d’année, le retrait du marché immobilier tertiaire francilien qui totalise 1,7 milliards d’euros investis : l’Île-de-France représente désormais  77 % des montants engagés sur le segment des bureaux contre 87 % l’année précédent, reculant au profit de marchés régionaux de plus en plus dynamiques – Lyon, Lille, Bordeaux…

Vitalité de la logistique et reprise de l’immobilier commercial

Poursuivant sa croissance entamée au cours des dernières années, l’immobilier logistique concentre au T1 2022, 73% des volumes investis sur le segment industriel. Ce dernier continue de bénéficier de l’essor du e-commerce et des dynamiques propres à la nouvelle logistique urbaine. Près d’1,2 milliards d’euros ont été investis au premier trimestre sur le marché immobilier industriel et logistique (+16% par rapport à 2021) que l’on considère les entrepôts, locaux d’activités, data centers ou entrepôts urbains. Au total le marché de la logistique enregistre une hausse de 108 % au regard de la moyenne décennale et semble promis à un avenir pérenne. Fortement impacté par la crise de covid-19, l’immobilier commercial confirme quant à lui une forte reprise avec 1,2 milliards d’euros engagés au T1 2022 ; pour mémoire, les investissements sur ce segment de marché ne s’élevaient plus qu’à 200 millions d’euros au T1 2021. Représentant aujourd’hui 26% des montants engagés sur le marché immobilier français, les locaux commerciaux démontrent ainsi leur résilience et leur attractivité auprès des investisseurs comme des entreprises.