La RSE

RSE : des enjeux extra-financiers incontournables

La crise sanitaire aura eu des conséquences non seulement sur le marché immobilier professionnel mais également sur les entreprises elles-mêmes et leurs salariés. Les confinements ont profondément bouleversé les modes de travail, faisant surgir chez les salariés de nouvelles préoccupations et attentes. En janvier 2022,50 % d’entre eux déclaraient avoir subi une baisse de moral allant parfois jusqu’à la dépression en raison d’un manque de contacts sociaux. Télétravail et nomadisme professionnel se normalisant aujourd’hui, l’immobilier d’entreprise post-covid doit s’adapter aux nouvelles réalités du marché en intégrant dans son développement des critères autres que la rentabilité. Les stratégies d’entreprise doivent en effet désormais tenir compte d’enjeux extra financiers liés à la qualité de vie au travail et au bien-être des collaborateurs. La pandémie de covid-19 a également illustré le lien entre activités économiques et problématiques environnementales ou climatiques : en 2020 les émissions de CO2 baissèrent de près de 10% suite au premier confinement. L’immobilier tertiaire et logistique doivent également intégrer ces enjeux écologiques à travers la mise en œuvre de critères ESG – environnementaux, sociaux et gouvernance – qui contribuent à la productivité et au bien-être des collaborateurs. Une mutation consacrée par l’évolution du cadre juridique, qu’il s’agisse de la Loi Climat et Résilience ou du Décret tertiaire.

Vers un immobilier d’entreprise plus durable

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en vient donc immanquablement à devenir le moteur des transformations des modèles économiques entrepreneuriaux, permettant notamment d’intégrer les enjeux environnementaux aux stratégies des sociétés. L’immobilier d’entreprise responsable s’appuie ainsi sur les deux piliers que sont la RSE et les critères ESG pour favoriser la décarbonation des bâtiments professionnels autant que la qualité de vie et la santé des salariés. L’optimisation de l’empreinte immobilière est une autre tendance caractéristique de l’immobilier post-covid19 : les surfaces de bureaux réduisent leurs superficies tout en donnant naissance à des espaces de travails plus conviviaux favorables tant à la productivité qu’au lien social. Lieux de travail et espaces personnels tendent ainsi à fusionner au sein des entreprises modernes. La RSE est également une opportunité d’accompagner la transition énergétique à travers les démarches de certification et labellisation de type HQE, BBC, BREEAM, LEED ou WELL, lesquelles façonnent les nouveaux espaces de travail et les quartiers d’affaires pour les rendre plus durables et « eco-friendly ».

 

 

Dernières actualités

Label Bâtiment Bas Carbone

Les labels applicables à l’immobilier de bureaux

  Différences entre labels et certifications Les certifications, délivrées par des organismes certificateurs, sont des preuves de performances énergétiques et écologiques faisant appel à des techniques d’évaluation officiellement reconnues. Leur obtention est strictement réglementée par la loi. En revanche, les

Continuer la lecture