You are currently viewing Un marché francilien tertiaire résistant malgré un recul des investissements

Le marché immobilier de bureaux continue au T1 2021 de souffrir des conséquences de la crise sanitaire notamment en ce qui concerne les investissements : en 2020, ces derniers affichaient déjà un retrait de 30% à Paris et en île de France par rapport à l’année précédente – 2019 ayant cependant été une année record.  En se basant sur une moyenne quinquennale de 18 milliards d’euros, on constate pourtant une baisse de seulement 12% avec un immobilier tertiaire relativement résistant dans un contexte marqué par les conséquences de la pandémie de covid-19 :  3,2 milliards d’euros ont ainsi été investis en Île-de-France au T1 2021, la part des bureaux s’élevant à 94%. Des chiffres cohérents en dépit d’une baisse de -38% au regard du T1 2020 (c’est à dire avant la survenance de la pandémie de Covid-19). La demande placée au premier trimestre 2021 s’élève à 327 400 m² avec une offre immédiate de 3 787 000 m² sur le marché francilien au cours de la même période, les grandes transactions bénéficiant d’un regain d’activité avec une quinzaine d’opérations relatives à des surfaces supérieures à 5000m²